Le batch cooking est une habitude culinaire qui consiste à concocter les mets à l’avance afin de gagner du temps. Généralement, vous devez cumuler les repas de toute une semaine pour un seul objectif principal qui est le gain du temps. En adoptant cette habitude, vous aurez plus de temps à consacrer à vos proches et par la même occasion, vous vous préparez à la fameuse question « qu’allons-nous manger ce soir ? ». Cependant, avant de vous lancer, vous devez savoir qu’il est nécessaire de suivre certaines étapes pour bien réussir. Voici celles que vous aurez à suivre pour commencer le batch cooking.

La planification

Le bon déroulement d’un batch cooking implique une organisation minutieuse et rigoureuse. Vous devez concrètement savoir ce que vous voulez et mobiliser les moyens pour y arriver.

Définir le moment de la cuisson

Cette étape a tout son sens, car elle vous amène à vous poser les bonnes questions et à trouver les réponses adéquates avant de commencer. D’abord, vous devez savoir quand vous allez passer à l’action. Le moment idéal dépend de votre emploi du temps et de votre disponibilité. Toutefois, le week-end serait le moment idéal parce qu’il offre plus de liberté pour vaquer aux occupations importantes.

Établir la liste des besoins

Une fois la date de cuisson connue, vous devez ensuite faire la liste complète des recettes et des menus que vous comptez cuisiner. Au cas où vous seriez à court d’idées, n’hésitez pas à consulter les sites internet et les blogs pour avoir des conseils. Vous pouvez également vous procurer des livres de cuisine sur Amazon par exemple. Ils vous serviront de guide et de source d’inspiration.

Pour clôturer cette étape, vous devez choisir parmi toute la liste les plats de votre batch cooking. Sélectionnez des plats équilibrés que vous aurez la possibilité de conserver quelques jours au réfrigérateur et de réchauffer par la suite sans trop de désagrément. Par exemple, les fruits et les légumes (pomme de terre et panais) ainsi que les sauces à base de produits laitiers présentant une faible capacité de conversation au froid contrairement aux acides gras.

L’approvisionnement

Après avoir fait le choix des menus qui constitueront votre batch cooking, il est temps de vous procurer les ingrédients qui serviront à la cuisson. Regardez dans les placards de cuisine les ingrédients déjà disponibles et recensez ceux qui sont à acheter. Passez ensuite vos commandes à l’avance sur le Net ou rendez-vous directement dans les points de vente physique. Pour les ingrédients qui doivent être utilisés sans attendre, il convient de les acheter le jour de la cuisson. N’oubliez pas les féculents (semoule, pâte blanche, pâte de légumineuses, riz blanc, blé, etc.) s’ils constituent vos menus. Il y a également les protéines animales (viande et poisson) et les protéines végétales (haricots, pois, lentilles, etc.).

Réservez également les ustensiles de cuisine qui vous seront utiles. Plus vous aurez de casseroles et d’équipements de cuisson (plaques chauffantes, fours, etc.), plus vite vous finirez l’étape de la préparation des repas. Si vous manquez de matériels, n’hésitez pas à solliciter l’aide des voisins.

La cuisson

Elle peut vous prendre deux à trois heures, mais avec une bonne organisation, vous pouvez considérablement réduire ce temps. Pour gagner du temps, il est conseillé de commencer certaines tâches la veille. Il s’agira par exemple d’éplucher, mais aussi de découper les fruits et les légumes en fonction de chacune des recettes. Vous pouvez également lancer les cuissons longues à l’avance afin de profiter de ce temps pour frire les poissons et cuire les légumes à l’eau chaude. Puisque les aliments seront chauffés à nouveau avant d’être consommés, arrangez-vous pour sous-cuire vos légumes afin qu’elles ne deviennent pas pâteuses au deuxième chauffage.

Il existe plusieurs autres idées pour réduire considérablement le temps de cuisson des repas qui composent vos menus. N’hésitez pas à les appliquer pour cuisiner vos différentes recettes en un laps de temps sans trop vous fatiguer. Par ailleurs, il est important de bien estimer les quantités à préparer pour chaque repas afin d’éviter le gâchis.

L’étiquetage et la conservation

Ces deux étapes sont très importantes pour réussir le batch cooking.

L’étiquetage

Une fois que tous les menus sont prêts, marquez-les avant de les mettre au congélateur. Inscrivez sur l’étiquette le nom du plat et la date de début de conservation. Prenez également la peine de bien faire le rangement. La bonne méthode consiste à classer les mets par catégorie et par jour d’utilisation. Cela vous permettra de facilement les repérer.

La conservation

Pour la conservation, préférez les bocaux en verre hermétiquement fermés. L’avantage avec ces derniers, c’est qu’ils sont adaptés pour résister aux basses températures sans risque d’éclatement tant que vous ne créez pas un choc thermique. Veillez tout de même à laisser un peu d’air dans les récipients avant de les mettre sous le froid. Évitez d’ouvrir fréquemment le congélateur pour ne pas faire chuter la température à l’intérieur de ce dernier. Cela pourrait détériorer la qualité des repas en conservation.

Ne laissez jamais vos mets congelés plus de trois mois. Passé ce délai, il n’est plus recommandé de les consommer. Aussi, chaque fois que vous retirez un repas du congélateur et qu’il dégèle, évitez de le réintroduire dans l’appareil.

Vous savez désormais comment procéder pour commencer un batch cooking et le réussir. Il sera nécessaire de suivre rigoureusement les différentes étapes et les diverses recommandations susmentionnées.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.