Le batch cooking est une méthode qui consiste à cuisiner à l’avance les repas des jours suivants. C’est une technique à laquelle plusieurs personnes font de plus en plus recours. Elle est bien acceptée, d’abord pour le gain de temps dont elle fait profiter ses adeptes, mais aussi pour les économies qu’elle permet de réaliser. Pour en profiter pleinement, il est nécessaire de connaître le fonctionnement du batch cooking. Ainsi vous pourrez développer des astuces personnelles pour vous faciliter davantage la tâche.

Faire un planning de repas

Le batch cooking est une technique qui consiste à réaliser en avance les recettes que vous dégusterez les jours d’après. Il peut couvrir la cuisine d’une semaine entière ou plus encore. Le tout dépend des prévisions que vous faites. Pour cela, la première étape pour réussir serait d’établir un planning de repas. Il s’agit là de l’organisation et de la planification des plats sur la durée que batch devrait durer. Tous les repas sont concernés, à savoir : petit-déjeuner, déjeuner, goûter et dîner.

Cette étape consiste alors à définir dans les détails le programme alimentaire de la semaine. C’est en fonction de ces menus journaliers que les courses seront faites. Bien entendu, il faut tenir compte des ingrédients dont vous disposez. Puisque le batch cooking permet de savourer des plats faits maison, c’est l’occasion de consommer des produits bio. En faisant les emplettes, prenez des ingrédients frais et naturels.

Le jour de la cuisine

Souvent, en week-end, le jour de la cuisine est celui-là que vous avez choisi pour mijoter vos plats. Cependant, il peut bien être un jour de la semaine. Le tout dépendra de votre disponibilité. Vous avez le choix entre faire des recettes complètes ou apprêter les ingrédients.

Choisir de faire les préparations complètes, revient à cuisiner chaque menu entièrement. L’avantage est que vous n’avez plus qu’à chauffer le soir. La deuxième option consiste à cuire par exemple les légumes et une portion de riz. Lorsqu’il est temps de manger, il vous faudra faire le mélange.

Vous pouvez faire la cuisine en famille, c’est ce qui est d’ailleurs conseillé. Cela peut constituer un moment de partage de recettes familiales et une bonne occasion pour donner le goût de la cuisine aux plus jeunes. La durée de cette étape dépend du nombre de menus que vous voulez réaliser et des moyens que vous déployez. Petite astuce, organisez-vous et faites démarrer plusieurs cuissons à la fois. Avoir des ustensiles d’une certaine taille vous permettra également de vite avancer dans les préparations.

L’idéal est d’éviter tout gaspillage, alors, soyez strict. Il ne servirait à rien de cuisiner pour jeudi midi si vous savez qu’à ce moment, toute la famille sera occupée.

L’étiquetage des préparations

Le but du Batch cooking est de pouvoir gagner du temps et vous ne pouvez pas y arriver sans organisation. L’étiquetage aide un tant soit peu à classer les préparations. Il peut être classifié selon le jour de la consommation si vous optez pour la technique de recettes complètes. C’est-à-dire que vous devrez marquer le temps de la journée ainsi que le jour durant lequel le plat sera consommé, sans oublier son nom.

Exemple : curry de poisson _ déjeuner _ mardi.

Si vous avez choisi de faire les mélanges à chaque repas, alors vous étiquetez par nom ou par catégorie de produit.

Exemple : carotte ou laitue

Pour plus de précision, vous pouvez compléter en ajoutant la date à laquelle le plat a été mis au frais.

La conservation des plats

La conservation est un point clé de la méthode batch cooking. Si elle est ratée, vos plats peuvent en perdre leur saveur ou même être inconsommables. Alors, comment conserver ses aliments ?

La conservation se fait au moyen d’un réfrigérateur ou d’un congélateur. Il existe cependant des bocaux ou des boîtes de mise en condition. Les modèles en verre sont les meilleurs à cause notamment des nombreux avantages qu’offre la matière. Elle est entre autres très résistante et stable. Vos aliments seront beaucoup moins contaminés que s’ils étaient en plastique. En plus, les températures élevées comme basses ne l’endommagent pas.

Le congélateur est préconisé pour un plat que vous devez consommer dans plusieurs jours. Pour ceux que vous mangerez dès le lendemain ou les deux jours suivants la préparation, le réfrigérateur serait plus adéquat.

Avant de passer les préparations aux frais, veuillez attendre qu’elles soient complètement refroidies. Cette méthode évite une variation brusque de température. Ce qui aura pour conséquence d’accélérer la pourriture de la nourriture.

L’heure de la dégustation

La finalité de toute recette est que vous preniez sereinement vos repas. Quand vient le moment de manger, vous n’avez plus qu’à sortir du congélateur le bocal qu’il faut. Il est ensuite passé aux micro-ondes. À ce niveau, vous devez également veiller à la variation de température. Il faudra patienter le temps que le plat revienne à température ambiante avant de le soumettre à une température plus élevée. Dès qu’il est prêt, vous servez et savourez votre festin. Cela vous prend bien moins de temps et d’énergie que si vous deviez cuisiner. En cas de reste, vous pouvez emballer puis conserver à nouveau.

Le batch cooking séduit plus d’un. Cette méthode vous fait économiser du temps et vous rassure de ce que vous mangez. Elle demande une certaine organisation, selon votre disponibilité et vos attentes, vous devez tout mettre en œuvre.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.